Ne faites pas vos séances avec n’importe qui …

Pour une fois, je souhaite consacrer cet article aux élèves, autrement appelés « clients », « stagiaires » ou « adhérents », non sans remarquer que cela fait longtemps que je n’ai pas publié sur ce blog …

Pourquoi un professeur doit il être diplômé ? 

Cette question peut paraître saugrenue, elle est pourtant fondamentale. Le diplôme garantit l’aspect professionnel de la personne qui va vous suivre et vous accompagner. Il atteste de l’assimilation d’un certain nombre de connaissances, et de savoir faire, pour pouvoir vous prendre en charge durant votre séance, en toute sécurité.

Ce n’est pas parce qu’on sait pratiquer, qu’on sait faire, que l’on sait enseigner et transmettre.

Ce n’est pas parce que l’on a le permis de conduire que l’on sait conduire des taxis ou des autobus. Il faut un peu plus pour prendre en charge des passagers. Il faut un peu plus pour prendre en charge un groupe de personnes dans le cadre d’une activité physique quelle qu’elle soit.

Le nombre de personnes que je vois enseigner sans diplôme est phénoménal. 

Il ne s’agit pas ici de dénoncer, mais de vous prévenir, vous adhérent ou pratiquant en quête d’un cours.

Pourquoi ce phénomène ? De même, pourquoi autant de chauffeurs Uber non assurés circulent dans nos rues ?

La réponse est simple et double à la fois.

La première, c’est qu’il n’y a aucun contrôle. La Direction DRJSCS est censée s’assurer que les coaches (comme on les appelle, entendez par là les instructeurs fitness, profs de yoga ou de pilates, profs de danse, pole ou contorsion) disposent des éléments suivants pour pouvoir dispenser un cours contre une rémunération :

  • carte professionnelle
  • assurance professionnelle (normalement non accessible sans la carte sus citée, dans les faits ce n’est pas toujours le cas pour certaines disciplines)
  • un diplôme (justement), si possible agréé par l’Etat ou une autorité.

La deuxième raison est que tous les intervenants de ces métiers le font par passion, et qu’en face la demande est très forte. Elle est tellement forte aujourd’hui que les gens (vous ?) se perdent, et en scrutant les propositions sur le web, on ne sait pas trop sur qui on va tomber. Mais cela n’est pas grave, les photos sont belles, le descriptif est alléchant, et on a entendu parler de untel qui y est déjà allé.

Pourquoi se compliquer la vie ?

Ce faisant, la profession ne fait que marcher de biais, avec l’entrée d’acteurs non sérieux, et potentiellement dangereux.

En six ans d’enseignement, en tant que professeur de yoga, on ne m’a demandé que deux fois ma formation initiale et à voir mon diplôme.

Les professionnels pour lesquels je travaille exigent par contre les éléments sus cités, mais ici je parle des adhérents et de mes élèves. Deux en six ans. Ce n’est pas énorme …

Alors pourquoi, et comment se renseigner sur votre interlocuteur ?

Annuaire du portail public des éducateurs sportifs (Ministère des Sports) :

http://eapspublic.sports.gouv.fr/CarteProRecherche/RechercherEducateurCartePro

Ce portail recense tous les coaches sportifs diplômés d »Etat.

Annuaire des professeurs de Yoga agréés Yoga Alliance

https://www.yogaalliance.org/Directory?Type=Teacher

Ici attention, tous les professeurs ne sont pas prêts à s’inscrire sur cet annuaire, car il est payant. Or le professeur de yoga regarde par deux fois lorsqu’il s’agit de faire une inscription payante. Mais si l’école visée est référencée, et encore mieux le prof, c’est un gage de sérieux.