Pourquoi payer ses cours ?

Une question revient très souvent : mais pourquoi, comment, et comment faire pour se faire payer ses cours ?

Cet article s’adresse aussi bien aux professeurs de yoga qu’aux enseignants d’autres disciplines. La question n’est pas si anodine qu’elle en a l’air !

Le sujet revient souvent, et il est parfois délicat d’aborder ce sujet.

Pourtant, dispenser des cours revient à fournir une prestation, même si elle est au domicile de l’élève. Lorsque vous appelez le plombier ou le serrurier, celui-ci ressent-il une gêne à vous faire payer une prestation et un déplacement ? Vous avez du remarquer que non, et en plus les tarifs sont prohibitifs (surtout le soir …)

fb_img_1461183460137.jpg

Alors pourquoi un prof de yoga devrait-il se voir brader ses compétences et son savoir ? Au nom de quoi ?

Lorsque j’étais entré en stage à l’IMF (Institut des Métiers de la Forme, qui forme des coaches sportifs), en décembre 2014, le formateur avait eu dès le premier jour la réflexion suivante :

Puisque vous vous apprêtez à faire un métier de passion, ne vous attendez pas à bien gagner votre vie.

Voilà qui donnait le ton. Il faut dire que dans l’assistance, étaient venus des ex cadres avec de très hauts revenus, tous en reconversion.

C’est pareil en yoga : puisque vous exercez une discipline qui est votre passion, pourquoi demander aux gens qui suivent vos cours de les payer ?

Question saugrenue, évidemment, mais des personnes, pourtant, ne comprennent pas.

Il faut reconnaître qu’il y a des individus (famille, amis…) qui ne voient pas la valeur de votre enseignement, et à qui il ne viendrait pas à l’idée de devoir payer votre cours, mais pas parce qu’ils sont malhonnêtes.

Il existe, par contre, des individus qui veulent profiter d’un système, et donc de vous, soit parce qu’ils n’ont pas d’argent (la pratique coûte quand même beaucoup), soit parce qu’ils estiment qu’il y a moyen de s’épanouir en yoga en ne suivant que des bons plans voire en trouvant le moyen de ne jamais payer. Peut être serez vous alors un pigeon pour cette population là. Mais prudence alors dans ce cas précis…

Un prof de yoga doit, bien évidemment :

  • payer des factures
  • parfois louer la salle
  • payer des charges
  • assumer des frais de transport
  • rentabiliser ses frais de formation. En général, une formation yoga n’est pas prise en charge.

et puis surtout …

Être rémunéré pour une compétence et un savoir faire que vous transmettez ! C’est parfaitement légitime …

Demandons alors aussi aux instituteurs, profs des écoles, aux puéricultrices, aux baby sitters, de ne pas se faire payer, puisque c’est une vocation que de s’occuper des enfants ! Ils (elles) aiment ça, donc pourquoi faudrait-il les payer ?

Restons sérieux.

 

Comment faire pour demander un règlement

Chez nous, en France, la relation avec l’argent est taboue. Cela rajoute à divers malentendus qui peuvent survenir. Plusieurs cas de figure peuvent se présenter.

Pour débuter, dites-vous que si vous faites un geste pour une personne, il existera toujours une autre personne qui pensera (à juste titre !) qu’il n’y a pas de raison qu’elle ne bénéficie pas de ce même geste. A partir de là, c’est banqueroute au bout du tunnel pour vous …

1471979_656141784437376_438618224_n

Le simple fait de porter attention à un élève, quel qu’il soit, demande reconnaissance et gratitude, et donc compensation financière ou autre pour a minima le temps que vous y aurez consacré.

 

Celui qui vient et qui paiera plus tard

Cela peut arriver, je l’ai même dit ici, il faut savoir faire preuve de souplesse d’esprit.

Toutefois, un élève qui vient régulièrement et qui remet à plus tard son règlement, va entrer dans une routine délicate et dangereuse pour vous.

Et comme vous ne pouvez, ou ne voulez pas, le renvoyer à l’entrée du cours, vous aller devoir faire preuve de discernement en même temps qu’une rigueur qui peut vous réclamer une énergie surhumaine.

Si vous n’avez aucune affinité avec lui, indiquez lui le distributeur le plus proche. En général cela suffit. S’il vous déballe des soucis d’argent, demandez-lui de revenir après que ses soucis soient résolus. S’il revient ensuite, vous pourrez réclamer votre dû.

SI vous avez une affinité particulière, vous allez rencontrer un dilemme, du genre « Je ne veux pas perdre cet (cette) élève là coûte que coûte ». Alors là, il faut lui demander directement d’apporter son règlement la fois suivante, et/ou lui indiquer le distributeur. Sachant que cette affinité sera sans doute réciproque, vous êtes assuré que la personne souhaitera revenir. Et peut être que les soucis d’argent étaient vrais … Dans le cas contraire, elle aura souhaité profiter de vous et votre générosité, et vous ne la reverrez plus. Vous en serez pour vos frais, mais vous aurez limité la casse.

 

Votre famille vous sollicite sans cesse

… et cela vient empiéter sur vos cours (les vrais).

Je déconseille fortement de faire participer votre famille à vos cours, avec d’autres élèves. Il vaut mieux leur réserver une session dédiée.

Planifiez un créneau familial au même titre que vous planifiez vos vrais cours. Cela fait plus pro, et sérieux dans l’intention d’initier et faire pratiquer vos proches.

2e-mois-la-chandelle_parental_big_large

Si votre cousine souhaite profiter de vos cours, offrez-lui une séance dans son jardin à un moment où vous n’enseignez pas.

 

Votre ami qui squatte un tapis à l’oeil

Celui-là ne comprend pas pourquoi vous lui feriez payer quoi que ce soit, puisque vous vous amusez à faire ça. Il veut en profiter, et c’est normal, vous êtes son ami. Et vous ne voulez pas le décevoir, en l’invitant à découvrir la pratique avec vous, c’est normal, c’est votre ami. Mais après, il ne décroche plus.

Devant ce cas délicat, plusieurs solutions peuvent survenir.

Si le cours est complet, demandez lui de réserver sa place, car de par sa présence, dites lui que vous perdez un élève, et donc une place, et donc de l’argent. Si vous ne voulez pas le faire payer, demandez-lui de ne plus venir à ce cours là directement pour cette raison, mais d’en choisir un autre.

Si le cours n’est pas complet, il peut se dire

Que je sois là ou pas ne changera rien pour lui.

Ce n’est pas faux, dans la mesure ou sans lui, il y aurait le même nombre de personnes payantes. Dans ce cas là, soit vous le tolérez, mais en lui expliquant que le jour où le cours sera complet, il devra céder sa place, soit vous lui dites que c’est une prestation payante, et il faut alors pouvoir le lui dire sans le froisser. Dans ce dernier cas, demandez-lui de réserver sa place et de la régler, comme les autres, avant le cours. Demandez un service ou quelque chose en échange pour éviter toute relation d’argent entre vous, si cela peut permettre de ne pas mettre de l’huile sur le feu.

Je te garde la place, mais pourrais-tu me rendre ce service ?

Et gare, s’il ramène des amis dans ce cas là, la situation peut devenir très vite ingérable et vous risquez de briser la relation.

Paypal

 

Celui qui vous demande de l’initier, parce que vous êtes prof

… (mais pas pro, puisque vous êtes prof !), et que si vous refusez, vous n’êtes pas sympa. L’inviter à un vrai de vos cours (payant) relèverait de l’indécence.

Il préfèrera un cours particulier, mais juste comme ça pour essayer. La chose qui vous prendra au bas mot une heure et demie voire plus, autant dire une fortune si ce temps est pris sur vos créneaux.

A ceux là, vous  avez plusieurs solutions :

  • laisser trainer, mais au risque de vous voir relancer (parfois jusqu’au harcèlement). Dans ce cas, vous risquerez d’être responsable si la personne ne pratique pas. C’est normal, vous ne voulez pas l’initier …
  • l’inviter à réserver son cours particulier. Si c’est un ami, vous pouvez faire un prix d’ami ou demander un service en échange. Mais ils faut que ce soit clair, sinon vous vous retrouverez dans la catégorie ci-dessus.
  • l’inviter à un cours collectif. C’est la solution la plus rentable et sérieuse pour vous, votre crédibilité et … vos affaires.
  • le rediriger vers d’autres cours, vers d’autres professeurs que vous connaissez éventuellement. Dans ce cas, il sera obligé de payer son cours, et l’autre prof vous le rendra en vous enyoyant du monde.

Dans tous les cas, il ne faut pas culpabiliser. C’est parfois difficile avec quelques personnes, ou alors parce que cette activité se place sous le signe de la bienveillance. Mais il faut garder à l’esprit que toute cette entreprise a un coût, et qu’il est normal et juste de percevoir une reconnaissance et une gratitude de la part de tous les élèves.

Toutefois, attendez-vous parfois à ne pas vous faire régler certains cours. Cela sera arrivé à tout prof, et contribue à son expérience en la matière, dans entrepreneuriat, mais aussi dans la gestion humaine.

Radar sur le Web sur ce sujet…..

Yogini Clémence avait déjà été confronté à cette question il y a un an…. à lire ici !