+33 6 13617467 [email protected]
Yoga et remise en forme à Paris Collectifs et Particuliers Privés et Entreprise

Vers la professionnalisation …

Première date de séminaire : mardi 10 septembre 2019 à Boulogne Billancourt. Cliquez ici pour les détails et vous inscrire.

Ancien consultant en informatique pendant près de 15 ans, je vous propose ici mes compétences passées dans le monde du Consulting informatique, notamment sur des projets à haute valeur ajoutée, dans le domaine des médias (groupe TF1), télécoms (Orange, SFR), banque et finance (BNP, Banque de France) dans le domaine de l’organisation et de la prise de décision.

Je vous propose aujourd’hui des techniques qui vous permettent de mieux évoluer dans votre nouvel environnement professionnel, à savoir en déchiffrer les codes, et adopter certains réflexes, certains outils, pour mieux fixer vos objectifs et adapter votre discours pour conquérir et fidéliser des élèves et des clients.

Vous êtes coach, instructeur, prof en devenir (yoga, pilates, etc.). Vous vous apprêtez à concrétiser un rêve, celui de devenir professionnel de votre discipline. Ou alors :

Vous exercez et enseignez déjà depuis quelques mois ou années, mais vous ne vous sentez pas serein : charges personnelles et professionnelles lourdes, difficultés pour obtenir des crédits (changement de voiture, appartement…), fins de mois difficiles …

Alors lisez ce qui suit, que vous soyez à plein temps ou pas !

Devenir professionnel de votre activité ! Ce qu’il vous manque …

Après plusieurs mois de réflexion, d’investissement (dans tous les sens du terme), vous allez récupérer le précieux diplôme (peut être l’avez vous déjà depuis plusieurs mois), et la route sera ouverte pour vous épanouir dans votre nouvelle activité.

Mais ce que vous ne savez pas, c’est que la route sur laquelle vous vous engagez ne sera pas de tout repos, n’est pas une autoroute droite, mais plein de chemins très rocailleux.

Vous avez du croiser ce genre d’images sur les réseaux sociaux. Elles résument bien ce qui se passe dans l’envers du décor.

Un diplôme ouvre normalement la voie à un métier et un emploi. Dans votre cas, on vous ouvre la porte d’un marché, mais certainement pas d’un emploi.

C’est la toute différence, et vos formateurs communiqueront généralement sur le fait que leurs stagiaires retrouvent un emploi juste après être passé chez eux.

Félicitations, et bienvenue dans un monde de liberté et de nouvelles perspectives, hors de toute contrainte hiérarchique ou de rendre compte.

Vous venez d’apprendre votre première leçon vers la voie de la professionnalisation. Si cela a suscité déjà une surprise de voir que vous n’aurez pas d’emploi, alors lisez la suite.

La réussite dans votre projet passe par l »assimilation de concepts et de codes liés à l’entreprise. Sans quoi …

Et là, aïe aïe …

Vous entrez dans un monde différent, aux revers souvent inconnus. C’est un monde plein de promesses, de joies, d’envies, de liberté, mais aussi … de déception et d’échecs.

Depuis trois ans à temps plein dans cette activité de services, après 16 années dans le monde du service informatique, j’ai croisé énormément de déçus, beaucoup de choses n’ont pas été dites en formation, comme si on vous en avait caché le côté obscur. Beaucoup le paient très chers, mais ça c’est après, et parfois trop tard :

  1. insolvabilité bancaire
  2. confiance altérée
  3. niveau de vie à la baisse
  4. difficultés financières
  5. perception d’autrui négative, vous devenez négatif pour les autres. Nous verrons qui sont ces autres.

Vous êtes entré, sans peut être le savoir, dans un cercle vicieux, là où vous aviez signé pour dérouler un cercle vertueux grâce à votre évolution (ou reconversion).

Je mets des mots assez durs car dans le pire des cas, on peut même arriver à un état dépressif, mais là c’est complètement tabou, et portant tellement répandu. Mais évidemment, ça ne fait pas bon genre d’avouer et reconnaître cet état extrême.

Sur les réseaux, tout le monde est beau, content et heureux. Il n’y a que ça d’ailleurs. Ben voyons …

Les praticiens (appelons les aussi comme ça) sont confrontés à des problématiques diverses :

  1. impossibilité de souscrire un crédit pour acheter une voiture, certains ne peuvent se déplacer que difficilement,
  2. déficit de trésorerie dans sa vie de tous les jours : certains prennent parfois un boulot de secours (au MacDo le matin, en séance chez les clients l’après midi)… Bref pire que la vie étudiante ! Vous aviez une meilleure qualité de vie avant !
  3. certains, pour ne pas dire beaucoup, arrêtent leur activité et reprennent un autre travail plus rémunérateur. C’est une majorité dont on ne parle jamais.

Il se peut que l’on commence à vous regarder un peu de travers, vous entendez des collègues dire du mal d’autres collègues, alors imaginez sur ce que l’on peut dire sur vous … Peut être même le scepticisme gagne vos proches. Et alors, vous vous surprenez peut être à évoquer les autres, dans un sens ou … dans un autre. Voici la seconde alarme qui doit vous faire prendre conscience de ralentir un peu, et prendre le temps de la réflexion.

Rester soudés entre collègues est l’une des clés essentielles.

Les fausses promesses des coaches et des centres de formation

Face à la communication très active de certains centres de formation et de coaching, on vous envoie l’image de quelqu’un qui n’est pas à la hauteur, qui ne dispose pas des bons outils, qui êtes à la marge.

Et ce d’autant que ces mêmes organismes vous envoient dans le monde de l’entrepreneuriat, sans vous alerter des risques. Aujourd’hui, ce phénomène est à la hausse dans tous les secteurs de métier (transports, artisanat, restauration, etc.).

Au nom d’un gain de liberté et de vivre (enfin) de sa passion, on vous projette dans un monde dans lequel vous n’êtes pas préparé, avec ses codes et ses revers. Il y a eu 25% d’auto entrepreneurs en plus inscrits l’an dernier. Les politiciens encouragent également cela pour … faire baisser artificiellement les chiffres du chômage. Car ne l’oublions pas, vous n’avez pas de travail…

Et les entreprises, aujourd’hui, mettent en place des plans de départ volontaires en accompagnant leurs futurs ex salariés dans des projets d’entrepreneuriat. Cela leur évite des licenciements secs, donc coûteux, avec en plus le volontariat pour les personnes concernées. Et ça marche ! Beaucoup de salariés sur la sellette n’attendent que ça, de partir ! Et ils vous envient tellement …

Cela altère votre perception de vos compétences, et impacte votre confiance à gérer votre activité.

Pour remettre le puzzle dans l’ordre, nombre de coaches et de formations vous sont proposées pour « réussir« . Apprenez à détecter ce qui VOUS convient, car cela peut coûter très cher pour pas grand chose.

Vous êtes alors tenté de les rejoindre, parce qu’eux ont réussi, et eux savent. Et eux ont vécu ce que vous vivez, et eux ont pu s’en sortir mais pas vous. Eux ont des outils, ont été formés, savent. Mais pas vous. Eux profitent, vous ramez. Eux veulent vous donner leurs clés, pour vous.

Vous vous enterrez donc dans une démarche autocritique sévère, encouragée (pour ne pas dire justifiée) par un discours sur les réseaux sociaux et ailleurs très virulent.

Je vous propose une journée de travail sous forme de séminaire.


Une bonne stratégie de travail et de prestation passe par des relations saines et solides avec tous vos partenaires : personnel (famille, amis), collègues, formateurs, clients, prospects, administratifs, etc.

Pour faire le point, je vous propose, non pas une certification qualifiante, non pas un nouveau diplôme, non pas la promesse de conseils précieux car moi je sais tout, non pas une mise à l’épreuve qui peut être intimidante, mais simplement une journée de travail.

Avec d’autres collègues, nous allons aborder l’envers du décor, briser les tabous (sur l’argent, la réalité de ce que vit autrui, la réalité des autres acteurs de votre marché, la réalité financière, ce qui se passe pour celles et ceux qui abandonnent, ce qu’il faut en retenir, etc.), pour comprendre le fonctionnement de ce qu’il se passe après, et ainsi pouvoir se positionner au mieux dans son activité.

Ainsi, nous verrons :

  1. les outils de base pour démarrer ou gérer une activité libérale : outils bureautiques. C’est la base. Vous savez rédiger une facture ? Ce qu’il faut y mettre ? Sûr ?
  2. le point sur la définition de ses propres objectifs : comment les fixer
  3. le monde de entrepreneuriat : ce qu’il invoque, évoque, induit, impose, propose, et surtout ce à quoi il expose
  4. le monde de l’entreprise : être professionnel passe par la connaissance des codes du marché du travail et de l’entreprise : répondre à une annonce si on est en micro entreprise, se comporter devant des adhérents ou une clientèle, comment entamer une négociation, entre autres : différences entre le savoir faire, le savoir être, et la raison d’être. Nous verrons comment nous comporter face à des acteurs clés de votre activité (clients, adhérents, intermédiaires, etc.). Ignorer ces notions vous expose à des risques réels, nous verrons lesquels. Ces notions ne s’improvisent pas, elles s’apprennent, en général pas dans un cursus de base.
  5. savoir construire une offre de services et ainsi gérer la notion de client fournisseur. Ce sont des termes bien barbares en apparence, mais en face vous aurez des personnes qui les intègrent parfaitement, et vous mettront dans des cases (ce qui n’est pas à votre avantage, vous verrez pourquoi) si vous n’avez pas connaissance de ces notions. Nous ferons aussi un focus sur le statut de la micro entreprise, et ce qu’il cache en réalité. Vous savez que le marché est très orienté vers ce statut, ce qui n’est pas un hasard. Nous verrons comment ne tomber plus bas dans le panneau.
  6. outils pour construire un tarif de prestation : quels critères, pourquoi faire alors que tout le monde facture pareil (en apparence mais ce n’est pas le cas), et pourquoi la notion de tarif est parfois taboue.
  7. un focus sur les réseaux sociaux : ses travers, ses avantages. Nous aborderons aussi l’impact de la communication digitale sur votre activité, qu’elle soit voulue ou subie (si si). Ce qu’il faut dire, ou pas … et comment, et se déculpabiliser face à ces notions qui peuvent paraître extrêmement complexes. Vous n’avez pas été formés pour ça au départ !

Ce sera aussi et surtout un lieu d’échanges et de retour d’expérience de chacun. Vous allez avoir des surprises là aussi.

Concrètement, je vous proposerai de vous approprier des outils d’aide à la décision issus et adaptés du monde du consulting, pour votre activité actuelle :

tableau de définition des objectifs

macro planning

outil de création de son tarif

planning chiffré de son activité : en chiffre d’affaire quotidien, et hebdomadaire. Planning prévisionnel et prise en compte des contraintes de transport

outil d’aide à la décision pour accepter ou définir telle ou telle prestation proposée (répondre à une annonce), ou offrir une proposition (création de devis) en fonction de critères intrinsèques (transport, sérieux du client, fatigue, horaires…)

En résumé …

Durant cette journée, vous verrez comment faire « ré émerger » des compétences cachées, et les mettre au service de vos objectifs.

Vous verrez également ce à quoi vous vous exposez si votre activité ne fonctionne pas, et comment rétablir la bonne trajectoire avant la phase finale de découragement, et à terme d’abandon. Il y a des indices qu’il faut savoir déceler, et qui vous montrent que vous êtes sur une voie descendante.

Ce ne sera pas la distribution du père Noël sur ce qu’il faut faire « pour réussir ». Vous comprendrez rapidement que ce qui est utile pour vous peut ne pas l’être pour votre voisin. Nous en verrons des exemples, qui vous feront réfléchir, sur ce que l’on se voit proposer sur le web en terme de coaching et d’accompagnement notamment, et donc comment ne pas perdre son temps et son argent sur de mauvaises voies.
Il n’y aura donc pas de recette miracle sur comment faire ceci ou cela.

De fait, l’approche doit vous permettre de développer votre propre réflexion, en fonction de votre personnalité, vos compétences actuelles et passées, et votre capacité à gérer votre activité, dans le but d’affiner et rectifier votre stratégie de travail.

Si vous avez trouvé les quelques notions présentées ici un peu barbares, si vous ne vous sentez pas à l’aise avec, alors lisez encore …

Si vous souhaitez intégrer une journée de travail, je vous invite à « liker » la page Facebook suivante, et à vous inscrire sur la newsletter en sélectionnant le thème de la professionnalisation.

Vous recevrez non pas des pubs, mais le détail de la journée, avec possibilité de vous inscrire directement.

Le nombre de places est volontairement limité, afin de privilégier les échanges pendant la présentation.

Première date : mardi 10 septembre 2019 à Boulogne Billancourt, détail et inscription ici.

Inscrivez vous sur la newsletter pour recevoir tous les détails (sélectionnez l’item de la professionnalisation)